• Martine Cartier

Suivi des coupes en Forêt de l’Hautil, partie Val d’Oise


Devant l’importance des coupes d'arbres dans la forêt de l’Hautil sur la partie Val d’Oise et pour faire suite aux préoccupations dont vous nous avez fait part, nous avons contacté l’ONF (Office National des Forêts) et la Direction de l’Environnement et du Développement Durable du Département du Val d’Oise. Le département du Val d’Oise est le propriétaire de la forêt et sa gestion et son exploitation ont été concédées à l’ONF.


En résumé, il ressort que :

- Les coupes d'arbres sur toutes les parcelles indiquées ont été autorisées.

- Les chantiers de coupes se sont passés correctement.

- L’ONF s’est déplacé deux fois par semaine pour contrôler les chantiers.

- Une remise en état des chemins forestiers est prévue en fin de chantier.

- L'importance des coupes s’explique entre autres par le fait que des coupes de 2020 ont été reportées à 2021, s’ajoutant ainsi aux coupes déjà prévues pour 2021.


Lorsqu’elles sont organisées, notre association participe aux réunions de présentation du programme d’aménagement de la forêt départementale du 95.


Notre association reste en veille sur toutes les thématiques de la forêt : protection de la biodiversité, des sols, protection des différents rôles écosystémiques d’une forêt.




En effet les forêts ont un effet majeur de "climatiseur naturel" et elles freinent les vents violents ; elles participent aussi au bon état du climat (leur évapotranspiration « crée » des nuages, luttant ainsi contre la sécheresse lorsqu’elles sont en bon état, c’est même un phénomène visible en Amazonie).

Elles filtrent l’eau de pluie à travers les sols, évitent les coulées de boues, stockent la biomasse et donc le carbone… tant que les arbres ne sont pas coupés et utilisés en bois-énergie.

Elles assurent le gîte et le couvert indispensable à la faune et à la flore.

Mais elles sont fragiles : il faut surveiller qu’elles ne soient pas abimées inutilement et qu’elles abritent des essences diversifiées. Cette diversité des essences aide la forêt à demeurer en bonne santé et à nourrir l'écosystème (butineurs compris)

Enfin, le renouvellement forestier doit se produire le plus naturellement possible.



L’âge des arbres d’une forêt arrivée à maturité se compte en centaines d’années. Nous devons nous en souvenir, car pour tout arbre coupé à maturité, le petit arbre qui viendra à sa place devra lutter des dizaines d'années avant de devenir grand.


RESPECT !




23 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout